logo

  • À propos-image

À propos

Artiste-peintre professionnelle à Genève, Daniela Bittar utilise des techniques anciennes de restauration d’art au service d’un style contemporain, non figuratif. Elle crée elle-même la plupart des couleurs pour ses oeuvres. Elle se sert notamment de feuille d’or, de feuille d’argent, de sable, de chaux ou de terre. Une peinture unique et très expressive.

BaselWorld 2015-image

BaselWorld 2015

Cabestan presenting at BaselWorld the world-first Triple Axis Tourbillon with paintings of Daniela Bittar .

contact

Daniela Bittar
336A route d'Hermance
1247 Anières

info@danielabittar.ch
+41 78 720 53 44

BaselWorld 2015

Cabestan presenting the world-first Triple Axis Tourbillon and four paintings of Daniela Bittar.

 

View Comments (0)

Close Post

Vernissage le 5 mars 2015

Exposition du 5 au 13 mars 2015
Galerie éphémère.
Espace Girod Piscines
112 route de Thonon.
1222 Vesenaz

 

View Comments (0)

Close Post

Daniela Bittar

Artiste-peintre professionnelle reconnue depuis quinze ans à Genève, Daniela Bittar a appris toutes les subtilités de la restauration d’art à Rome en se spécialisant dans celle des tableaux, des fresques et des cadres. Elle acquiert et maîtrise ainsi tous les gestes et les techniques d’autrefois, l’encaustique et la dorure à la feuille. Ce sera alors la véritable genèse de ses oeuvres, aujourd’hui considérées comme uniques par leurs originalités et leur textures. Autre influence, à Bruxelles cette fois, Daniela Bittar a également bénéficié de l’occasion rare de restaurer des oeuvres de grands maîtres flamands au sein du prestigieux Institut Royal du Patrimoine Artistique.

Dans sa carrière, l’artiste décide très vite d’intégrer à sa peinture les connaissances techniques d’un artisanat ancestral. Presque fusionnelle avec la matière qui compose ses oeuvres, la peintre créée elle-même la plupart de ses couleurs. Daniela Bittar emploie la feuille d’or, la feuille d’argent, le sable, la chaux ou la terre. Sa peinture en devient alors étonnamment expressive. La toile en appelle même irrémédiablement au toucher. Un besoin naît chez le spectateur. Celui-ci veut comprendre l’aspect parfois sablonneux ou craquelé. L’art est ici vivant, l’oeuvre terrienne, l’expérience jubilatoire.

Les dernières expositions de Daniela Bittar dans des galeries genevoises ont déplacé les amateurs d’art ainsi que les professionnels du métier. La série de tableaux «Lumières», si bien nommés en raison des mosaïques de miroirs qui les composent, est un des points forts de l’exposition.

 

View Comments (0)

Close Post

aq_block_5-image

écrivez-moi